Sanctuaire Notre-Dame de Grâces

" Qu’ on vienne en procession ici à Cotignac pour recevoir les dons que je veux y répandre "

Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon église

« Tu n’as pas le droit de me juger ! » dit une fille à sa mère. 

« Chaque élu de ma commune peut participer aux fêtes traditionnelles religieuses selon ce qu’il ressent » disait un maire. 

A-t-on encore le droit de poser un choix moral en fonction d’un jugement discerné ? Peut-on encore penser que ceci est plus vrai que cela ? Que telle religion est plus proche de la vérité que telle autre ? 

L’opinion commune dit « non » ! et s’enfonce dans les sables mouvants du relativisme. 

Qu’a-t-on fait de la sagesse philosophique des Anciens ? Socrate n’est-il qu’un mythe ? 

Le Christ vient nous sauver.

Concernant la foi, en effet, avec pédagogie, il montre dans ce dialogue avec les apôtres comment il nous libère du primat désespérant des opinions, en fondant l’Église sur le primat des vérités révélées solides. 

Mieux encore : il donne à un homme, faillible, la grâce infaillible d’en être un gardien sûr, à tel point que Jésus bâti sur lui son Église et lui confie les clés du Royaume. 

Et cet homme est aujourd’hui le pape François « pasteur et docteur suprême de l’Église dont le Christ est la Tête ».

Fr. Hubert-Marie