Sanctuaire Notre-Dame de Grâces

" Qu’ on vienne en procession ici à Cotignac pour recevoir les dons que je veux y répandre "

4- LA PRESENTATION DE JESUS AU TEMPLE

Dans ces mystères de joie se profile l’imminence de la croix. Déjà la jalousie ronge le cœur d’Hérode et le massacre des Saints Innocents a été décidé mais pas encore exécuté. La bête est là tapie, elle a trouvé par qui agir et les pas ensanglantés des meurtriers sont tout proches.
Marie est innocente, elle ignore encore tout cela et elle est occupée uniquement d’accomplir, dans l’obéissance à la loi, ce rite de purification mais profondément, elle se présente au temple pour remercier le Père de ce don qu’il lui a fait de son Fils Bien Aimé et le remettre entre ses mains. Dans l’ordre de l’amour, si on le garde pour soi alors on perd tout, car on préfère les bienfaits que nous procure l’être aimé à lui-même. Il s’agit donc d’aimer le Dieu des dons et non pas les dons de Dieu. Pour garder pur le don du Père, il faut le lui remettre sans cesse pour qu’il le garde tel qu’il nous le donne. Tel sera le sens de la liturgie Eucharistique. Il revient au peuple Saint d’offrir au Père le sacrifice de son Fils Bien Aimé afin que le Père nous replonge sans cesse dans ce sacrifice d’amour.
Le vieillard Siméon se tient à l’aurore de cette nouvelle clarté. Il est dans la joie d’accueillir celui qui sera la gloire d’Israël et le salut des nations. Il comprend qu’il doit s’effacer devant le sacerdoce du Christ. Le sacerdoce lévitique dont il était revêtu n’était qu’une figure de celui qui allait venir. Il en va ainsi dans l’ordre de l’amour, il s’agit aussi de s’effacer devant l’être aimé pour le laisser exprimer plus profondément son amour.
zick-januarius-darstellung-christi-im-tempel-1765