Sanctuaire Notre-Dame de Grâces

" Qu’ on vienne en procession ici à Cotignac pour recevoir les dons que je veux y répandre "

8- LES NOCES DE CANA

Les noces de Cana anticipent les noces de la Croix. Jésus transforme l’eau en vin, Jésus transforme notre pauvre cœur humain qui aspire au bonheur mais qui n’arrive jamais à son accomplissement plénier. Jésus nous révèle que le secret du bonheur, c’est de vouloir rendre l’autre heureux et cela coûte que coûte et quel qu’en soit le prix. Le Christ nous donne la grâce de boire le vin nouveau, c’est-à-dire d’aimer comme lui, de laisser la charité de son cœur prendre notre propre cœur. Jésus veut que nous lui fassions confiance. Il est Maître et Seigneur, Roi des Rois, et le Père a tout remis entre ses mains. Cette aspiration légitime de l’homme au bonheur, Jésus n’est pas venu l’abolir mais l’accomplir. La croix est le moyen privilégié par lequel Jésus nous manifeste et nous communique son amour victorieux du mal. Par ce vin nouveau de la charité, nous pouvons aimer vraiment le Père et nous aimer les uns les autres, jusqu’à ceux qui ne nous aiment pas ou qui nous veulent encore du mal.
Dans l’ordre de l’amour, on est toujours initié par un autre qui nous aime plus. Il n’y a rien de plus éducatif que l’amour. Dans une famille, c’est le rôle de la mère de veiller sur le cœur de ses enfants et de leur apprendre à aimer. Marie à Cana veille sur la bonne volonté des serviteurs, elle les oriente vers l’obéissance de la foi. « Faites tout ce qu’il vous dira ». Elle commence à les initier à vivre des deux commandements qui ne font qu’un : l’amour de Dieu et du prochain.
A partir de la croix, à partir de ce moment où Jésus a été plongé dans les tourments de notre humanité qui est torturée, angoissée, brisée, humiliée, comme détruite, Marie est établie comme Mère, Mère des peuples, Mère des pauvres pécheurs, Mère de ceux qui souffrent et qui peinent, Mère de miséricorde, Mère des pauvres et des petits. C’est lorsque les noces de l’Agneau avec l’humanité sont consumées que Marie commence son rôle de Mère. Elle nous initie à croire en la puissance de la Rédemption, elle nous initie à nous confier à la miséricorde divine, elle nous initie à aller loin dans l’obéissance au commandement de l’amour.
schnorr-von-carolsfeld-julius-the-wedding-feast-at-cana