Sanctuaire Notre-Dame de Grâces

" Qu’ on vienne en procession ici à Cotignac pour recevoir les dons que je veux y répandre "

7- Marie, Femme Eucharistique

Le corps du Christ est cause instrumentale du don de l’Esprit Saint : de son sein couleront des fleuves d’eau vive. Saint Jean, dans sa première épître, affirme qu’il y en a trois qui rendent témoignage ; l’esprit, l’eau et le sang.

Le don de l’Esprit Saint
Ainsi après cet holocauste d’amour, le corps immolé du Christ à la Croix est ce dont le Père se sert pour manifester son ultime miséricorde aux hommes. Ils méritaient le châtiment, ils ont mis à mort le Fils Bien Aimé mais à cause de cet amour infini, le châtiment mérité s’est résorbé et voilà que le Père reçoit l’offrande de son Bien Aimé et se sert du corps cadavérique suspendu à la Croix pour nous donner l’Esprit Saint. Dans l’Eucharistie c’est le même corps livré pour nous qui est instrument de l’Esprit Saint

L’eau vive : le don de Dieu
Eternellement l’Esprit Saint est l’amour de l’amour, le commun baiser du Père et du Fils, il est le fruit de leur amour commun. Et voilà que maintenant par ce corps exposé, livré, mutilé mais offert en sacrifice d’Amour, l’Esprit Saint est répandu sur le monde. Cette Eau qui coule de son sein est une eau vive qui purifie, , c’est une Eau pure, une Eau douce et claire, une Eau qui étanche la soif de tous les cœurs, une Eau paisible, une Eau d’où jaillit l’amour, une Eau qui provoque la tendresse et la douceur une Eau qui unit les cœurs, une Eau qui unit les familles, une Eau qui unit les hommes entre eux, une Eau qui brise les barrières, une Eau qui renverse les obstacles, une Eau qui ne tarit jamais, une Eau qui n’a pas de limite, car elle doit aller de par toute la terre.

Marie, vivante icône du Christ
Ainsi dans l’Eucharistie, par ce corps livré, l’Esprit Saint est donné à ceux qui ont faim et soif de vivre une vie évangélique. Chaque fois qu’une messe est célébrée, l’Eau vive se répand d’une manière surabondante dans le Corps mystique de l’Eglise.
Après sa passion, le Seigneur laisse sa Mère sur la terre et il lui donne Jean qui est un jeune prêtre. En célébrant l’eucharistie, ce dernier donne à Marie le Seigneur et tous ces mystères de joie, de lumière, de douleur pour l’emporter dans sa glorification.
La dernière étape de la vie de la Très Sainte Vierge est une vie eucharistique, elle devient ce qu’elle est. Elle devient une femme eucharistique, sa vie devient de plus en plus une hostie sainte, pure et agréable à Dieu. L’Esprit Saint façonne son âme afin qu’elle soit dans la communauté chrétienne cette vivante icône du Christ glorifié.
scan0027