Sanctuaire Notre-Dame de Grâces

" Qu’ on vienne en procession ici à Cotignac pour recevoir les dons que je veux y répandre "

9- L’ANNONCE DE LA VENUE DU ROYAUME

Jésus est la porte. Cette porte ne donne pas accès au jardin d’Eden. La porte du paradis terrestre a été définitivement fermée. Nous n’aurons plus sur cette terre une harmonie parfaite entre la grâce et la nature. Tous les hommes portent en eux désormais un handicap secret, une triple blessure intérieure du côté de l’orgueil, de la vanité et du dérèglement de la sensibilité. C’est pourquoi la porte du véritable bonheur nous échappe toujours. Saint Paul s’écriera : « Je veux faire le bien, et je fais le mal que je ne veux pas, malheureux homme que je suis ».
Cette porte nous donne accès au Père par le mystère de la Rédemption. Un chrétien sait qu’il ne peut pas absolument et totalement éviter le péché mais plutôt que de s’en désoler, il se confie toujours plus à la miséricorde divine. Nous irons au ciel les mains vides et parce que nous avons cru à la miséricorde divine. Le premier qui a franchi cette porte fut le bon larron sur le Golgotha et Marie a été dans la joie que l’ouvrier de la dernière heure reçoive le même salaire qu’elle : la glorification de son âme et le bonheur de demeurer dans le sein du Père avec et par le Verbe de Dieu. Marie ne cesse de nous montrer que la porte de la miséricorde est grande ouverte et que dés cette terre, par le sacrement de la confession, nous pouvons retrouver notre âme d’enfant et anticiper le bonheur d’être enfant du Père.
fra-angelico-entree-messianique-a-jerusalem