Sanctuaire Notre-Dame de Grâces

" Qu’ on vienne en procession ici à Cotignac pour recevoir les dons que je veux y répandre "

10- LA TRANSFIGURATION

Le Père se tait, le Père engendre le Fils éternellement dans le silence de l’amour. Le Père remet tout au Fils et il s’efface. Ce sont les mœurs d’amour qui sont en Dieu et que l’homme doit apprendre. Le Père parle peu, il intervient trois fois et, à chaque fois, il redit la même chose. « Celui-ci est mon Fils Bien Aimé en qui j’ai mis tout mon amour, écoutez le ». Ceci est le secret du Père.
La première fois qu’il le manifeste, c’est lors du baptême de Jésus. Car ce qui plaît au Père, c’est que l’on s’attache à Jésus. Jésus prit un jour trois de ses disciples. Il gravit la montagne et fut transfiguré devant eux. Il leur manifeste d’une manière charismatique ce qu’il est en vérité et que son humanité sainte cache. Il est Le VERBE de lumière, Il est celui que le Père engendre dans la Lumière, il est celui par qui tout a été fait et sans qui rien ne fut. Il est cet être de lumière qui a assumé notre humble condition humaine. Cette nouvelle manifestation de la gloire et de l’amour du Père pour son Fils Bien Aimé est réservée à trois apôtres : Pierre qui devra gouverner l’Eglise, Jean qui sera au pied de la Croix et Jacques qui sera le premier apôtre martyr. Ces trois apôtres se retrouveront avec Jésus au jardin des oliviers et ils devront, par la foi, faire le lien entre la manifestation glorieuse du Thabor et la manifestation douloureuse de l’agonie afin que l’on ne puisse plus séparer la Croix de la gloire.
Enfin juste avant d’entrer dans sa passion, Jésus va rencontrer les Grecs et leur donner la théologie de la Croix. « En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit », c’est-à-dire qu’il faut que toute son humanité sainte s’enfouisse dans la volonté du père pour porter du fruit. En faisant cela le Père dévoile au Fils cette part de ténèbres qui est en lui, cette peine qui est en son sein de voir les hommes s’égarer par leur refus insensé de son amour. Cette peine est trop lourde à porter pour l’homme en tant qu’homme et elle écrase Jésus en le faisant entrer dans l’agonie. Mais comme le Verbe de Lumière ne veut que ce que le Père lui montre, alors le Père vient soutenir l’humanité sainte de Jésus en manifestant qu’en faisant cela, il est bien l’objet de ses complaisances.
C’est pourquoi après cela le Père demeurera dans le silence, portant et accueillant le combat de la Croix.
bloch-carl-transfiguration