Sanctuaire Notre-Dame de Grâces

" Qu’ on vienne en procession ici à Cotignac pour recevoir les dons que je veux y répandre "

Prochains évènements du Sanctuaire Notre-Dame de Grâces

Le mot du Frère

Un point de départ pour se mettre en route

Le mot-clef de notre Evangile est le verbe “se repentir”à partir duquel s’articule toute la parabole. Mot repris par Jésus dans sa conclusion à l’adresse des chefs des prêtres et des anciens : « Mais vous, vous ne vous êtes même pas repentis pour croire à la parole (de Jean-Baptiste). »

     Que nous commencions par dire “non” aux invitations de Dieu, n’est certes pas sans importance. Mais dans la mesure où notre cœur se repent, c’est-à-dire est touché et désire changer de comportement, tout devient possible.

     Il y a en saint Luc une autre parabole qui parle aussi d’un homme qui a deux fils (Lc 15, 11-32) : le fils prodigue qui dit non à l’amour de son père en s’en allant au loin pour y mener une vie de désordre, mais qui finalement se repent : « Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. »  Et le fils aîné qui a toujours dit “oui”, mais s’enferme dans l’aigreur et le ressentiment.

     Se repentir, ce n’est pas avoir du remords, ce qui ne serait que négatif et malsain. Une attitude qui ne construit rien et qui ronge de l’intérieur.

     Se repentir, c’est vivre comme une brisure du cœur. Ce cœur (notre propre cœur) si souvent rigide et dur, sûr de son bon droit, et, par conséquent, porté à juger et mépriser les autres.

     Se repentir, c’est accepter de remettre en cause sa manière de voir et ses attitudes. Un point de départ indispensable pour se mettre en route et découvrir les horizons jusqu’alors insoupçonnés de la joie et de la fête.

     Le repentir selon l’Evangile ne relève pas de nos réactions psycho-affectives. Elle est un fruit de l’amour. C’est la prise de conscience que quelque chose ne va pas dans ma relation à l’Autre (le Seigneur) et aux autres. Le fils qui dit « Je ne veux pas. » est certes un contestataire. Il veut faire sa vie tout seul. Mais au plus profond de lui-même il aime son père. Sous son attitude désinvolte et immature, il y a un cœur qui réagit : « J’irai vers mon père et je lui dirai… » Alors que l’autre qui dit “Oui, Seigneur” et ne fait rien, est en réalité enfermé en lui-même.

                                                                               Extrait d’une homélie monastique

Précédents mots

Flash-info

-> Solennité de la Nativité de la Vierge Marie

Le mardi 8 septembre, à l’occasion de Solennité de la Nativité de la Vierge Marie, fête patronale du Sanctuaire, une procession aura lieu entre l’espace Sait Bernard et le Sanctuaire suivi de la messe.

Procession et chapelet : départ à 10h30 (Rendez-vous devant la statue ND du Rosaire – au bout du parking).
Messe à 11h30

-> Nouveau service « snacking » !

Du mercredi au dimanche

Nouveau au Sanctuaire : pour mieux vous servir, nous mettons à votre disposition un service « snacking » avec une formule unique : salade, croque monsieur, boisson, glace…
Renseignez-vous à la boutique du pèlerin.

-> Ré-ouverture de tous les services du Sanctuaire !

Nous avons la joie de vous annoncer que les services d’hôtellerie et de restauration sont de nouveau ouverts aux pèlerins !

N’hésitez pas à réserver :
hotellerie@nd-de-graces.com
04 94 04 65 28

Notre-Dame de Grâces sur la toile

Qui sommes-nous ?

Situé sur le mont Verdaille, le Sanctuaire Notre-Dame de Grâces, outre son magnifique point de vue sur la vallée, est un lieu chargé d’histoire.

Les 10 et 11 août 1519, Jean de la Baume, bûcheron pieux, a deux apparitions de la Vierge Marie. Elle lui demande d’aller dire au clergé et aux consuls de Cotignac d’y bâtir une église et d’y venir en procession.

Dès le mois de Septembre 1519, les cotignacéens se mettent au travail, l’église est bâtie et les pèlerinages commencent.

En 1660, un illustre pèlerin vient au Sanctuaire rendre grâce de sa naissance avec sa mère : il s’agit du Roi Louis XIV. On peut y voir sa plaque commémorative en entrant par la petite porte dans l’église.

Pendant la Révolution française, la chapelle est détruite. Elle est reconstruite un siècle plus tard et les foules accourent à nouveau jusqu’au Sanctuaire sans jamais cesser.

Aujourd’hui, de nombreux pèlerinages ponctuent l’année, les plus connus étant celui des mères de famille et celui des pères de famille.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à venir sur la colline, c'est un lieu de paix où chacun est accueilli quelle que soit son histoire.

logo qualité tourismeLe Sanctuaire Notre-Dame de Grâces a obtenu en 2014 la marque Qualité Tourisme™ qui certifie son engagement de qualité auprès des visiteurs du site.

Nous sommes aussi membres de l'Association "Villes Sanctuaires en France" et de l'Association des Recteurs de Sanctuaires (A.R.S.).

Coordonnées

Sanctuaire Notre-Dame de Grâces

Adresse

Chemin Notre-Dame
83570 Cotignac
France

GPS

Latitude : 43.520423
Longitude : 6.146314
Altitude : 320 mètres

Téléphones

Accueil : 04 94 69 64 92
Secrétariat : 04 94 69 64 90

Une question ?